Une journée avec les Catalyseurs

Quand on parle de catalyseurs, vous pensez à vos cours de chimie, n’est-ce-pas ? Et bien ce coup-ci, c’est raté !

Ces catalyseurs-ci ne sont pas du monde des sciences, mais un rassemblement de jeunes engagés, venant de divers horizons, vêtus d’une ferme conviction et de la même vision pour le continent africain : le développement de l’Afrique par les africains.

La genèse de l’initiative

Le Catalyseur est une initiative née sous l’impulsion d’un Togolais vivant aux  États-Unis d’Amérique, Richard Homawoo, coach en développement du potentiel humain et de l’entrepreneuriat. Ce dernier a créé un groupe virtuel sur l’application Télégram,  le 26 Octobre 2017 pour partager sa vision positive de l’Afrique. Celle d’optimiser le cœur et l’esprit  de ses frères et sœurs africains en visant différentes cibles :

  • Les enfants (par la littérature, la culture, l’art, les jeux pour le bien-être de l’enfant)
  • Les étudiants ( pour la réussite de leurs études et carrières)
  • Les jeunes entrepreneurs (par l’accompagnement des futurs entrepreneurs sur leurs projets en les confiant aux personnes ressources, pour des conseils et leur trouver dans la mesure du possible des partenaires financiers)

Ainsi donc les deux piliers essentiels du Catalyseur sont le développement personnel et la création d’entreprises.

Le fonctionnement du groupe

L’animation est quasi-permanente dans le groupe qui comprend une demi-douzaine de pays (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Niger et Togo) avec plus de 700 membres.  Le Catalyseur a un programme bien défini : conférence-débat sur des thèmes de psychologie, de développement personnel et d’éducation ; promotion de produits locaux ; partage d’idées, de citations de motivations ; discussions.

Chaque jour de la semaine étant réservé à une activité particulière pour éviter l’embouteillage du réseau et la saturation du groupe par les images, les vidéos et autres sujets n’ayant aucun lien avec les objectifs du groupe. Tout contrevenant aux règlements du groupe est soumis à des sanctions qui vont du rappel à l’ordre à l’éviction pure et simple du groupe. Les administrateurs étant très stricts sur ce point.

La rencontre proprement dite

Après plus de 6 mois de discussions virtuelles, les responsables ont initié cette 2e rencontre physique du groupe, (la première rencontre ayant eu lieu en 2017, comme prise de contact). Elle est placée sous le thème « Agir pour Réussir », pour lancer concrètement les activités. Cela a permis aux différents membres du chapitre local togolais qui comprend plus d’une centaine de personnes, de se voir enfin et de mettre sur pieds un bureau exécutif.

Public attentif à une présentation. Crédit photo : Angelo PADABADI

Cette conférence qui a eu lieu le 05 mai 2018 dans la périphérie de Lomé, a vu la participation de près d’une cinquantaine de personnes de milieux différents : des entrepreneurs jeunes pour la plupart, des ingénieurs informaticiens, des professeurs d’université, des étudiants, des coachs, des acteurs culturels, des artistes, bref un parterre hétéroclite de participants.

Ce fut l’occasion de présentations d’exposés sur la genèse du groupe,  de partages d’expériences et de motivations pour l’assemblée présente, ponctués d’intermède animé par un artiste chanteur et un slameur.

Après une séance de campagne et de vote, un bureau exécutif de 8 membres a pu être élu. L’exposition et la vente de pagnes en batik par une jeune entrepreneure de Lomé, Val Batik, a suivi l’élection du bureau.

Photo de famille. Crédit photo : Angelo PADABADI

Pour garder des traces de l’événement, une photo de famille a clôt cette rencontre, riche en expériences et qui lance effectivement les activités des Catalyseurs du Togo. Avec foi, que cette initiative portera effectivement ses fruits grâce à cette vision panafricaniste qu’ont véhiculé les pères des indépendances africaines.

Le Bureau Exécutif élu. Crédit photo : Angelo PADABADI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *